J'ai cueilli la pomme et la figue sauvage. J'ai foulé de mes pieds heureux le dos souple des collines.

L'heure était confidentielle en cette fin du jour.

Une chevelure mauve auréolait les versants dont les hauteurs lumineuses émergeaient de l'ombre courbe.

Verts assoupis, ors vibrants, lumière diffuse, je m'abreuvais de tout et me purifiais au simple mystère

des jours.

J'allais de l'avant vers où ?  Vers qui ?

Peu importait le terme mais beaucoup la quête du corps et de l'âme.

Là haut, mais très proches cependant, les grands troupeaux célestes gardaient les voies de fuite.

 

© Maroeil

 


Quête dialogue avec" Cime ".