bientôt fini! Chacun va partir écrire ailleurs - l'ailleurs du poète - voici 'ailleurs' pour vous dire au revoir!

Ailleurs

Ils nous regardent vivre

 

Ce meuble qui ne dit rien

mais n'en pense pas moins

Cet objet si discret

Qui cependant déplaît

Cet animal apeuré

Qui mourra épuisé

 

Dans mon pays d'ailleurs

Tellement meilleur

C'est le bois

qui brûle le feu

Les nuages

Qui chassent le vent

La soif

Qui apaise l'eau

 

Pour peu qu'on ose

Dire ce qu'on en pense

Supprimer les causes

Ne sera pas sans conséquences

 

Et ça continue!

 

C'est le mendiant

Qui tue la pauvreté

L'amour

Qui tue la jalousie

La mort

Qui tue la maladie...


 

 

© Gérard Taillebois